« Un coach d’équipe c’est quoi, Maman ? »

« Un coach d’équipe c’est quoi, Maman ? »

 
Coaching d'équipe Coach d'équipe

6 mois qu’il me voyait plongée dans les bouquins ou derrière mon écran. Sur des « Zoom », « Klaxoon » et autres interfaces essentielles en ces temps de distanciel. J’annonce fièrement à mon fils, Ulysse, que j’aborde une nouvelle page de ma carrière professionnelle. En tant que coach d’équipe fraîchement diplômée. Son air est dubitatif, et sa question légitime. D’autant que moi-même je me la suis souvent posée ces derniers mois et que bon nombre de mes proches semblent circonspects à l’annonce de cette nouvelle…
Alors, je me dis qu’un travail d’éclaircissement ne sera pas inutile pour peaufiner mes arguments avant de me lancer dans le grand bain. A savoir devant vous, cher lecteur, potentiellement prospect et futur client ou partenaire !

Un coach d’équipe, à quoi ça sert ?

Le Coaching d’Équipe c’est avant tout l’accompagnement d’un collectif. Ce sont des pratiques qui facilitent les interactions et rendent le travail plus efficient au sein d’une organisation, quelle que soit sa taille.

En quoi cela se différencie-t-il du travail d’un consultant ? L’essentiel est dans la posture. Le consultant est un professionnel aguerri qui conseille son client et lui propose la meilleure façon de répondre à un besoin qui est – en théorie – clairement identifié.

En mode « coaching d’équipe », j’observe et régule les effets de dynamique de groupe. J’emploie des techniques et des outils spécifiques, qui favorisent et développent ce qu’on appelle l’intelligence collective*. Avec pour mission d’aider l’équipe à se mettre dans les meilleures conditions pour trouver et choisir la solution qui lui conviendra le mieux.

Cela peut répondre à une problématique déjà définie ou à la nécessité de mettre en place un mode de collaboration mieux adapté à un contexte donné. Ou bien encore permettre de mieux appréhender les freins ou difficultés inhérents à toute situation de changement.

Des situations que vous avez déjà rencontrées

Dans les faits, il n’est pas rare que les plans d’accompagnement mixent et alternent le conseil et le coaching d’équipe, selon l’avancement du processus et l’identification des besoins. Par ailleurs, en tant que coach d’équipe, je peux aussi être ce qu’on appelle un « facilitateur », en capacité d’animer des sessions de travail collaboratives, de codéveloppement ou de cocréation. Ainsi, je veille à la fluidité des échanges, à faciliter la participation de tous dans un cadre bienveillant et stimulant. Je peux aussi me faire le « miroir » de l’équipe et partager avec elle ses observations. Pour l’aider à « rebondir » collectivement ou à faire évoluer ses modes de fonctionnement.

Une mission de coaching d’équipe, comment ça marche ?

Un Coach d’équipe déroule ses activités selon un processus structuré :

  • Conduire un diagnostic de la demande (exprimée et sous jacente) et de la situation, mener si besoin des entretiens individuels ou analyses d’éléments complémentaires.
  • Vérifier la faisabilité d’une intervention, la formaliser, proposer un plan d’action et un budget.
  • Mettre en œuvre une ou plusieurs actions de développement des individus et/ou des équipes, déployer un processus en une ou plusieurs étapes, accompagner le client dans la définition de son propre plan d’actions opérationnel. Le coaching est une démarche qui vise avant tout à favoriser la maturité et l’autonomie du collectif.
  • Faire un bilan d’après les objectifs de l’accompagnement et les critères d’évaluation qui auront été définis en amont avec le demandeur.

Les facteurs clés de succès : posture de coach

Cela induit de savoir écouter et de prendre en compte un feed-back, de donner leur place aux émotions tout en faisant preuve du recul nécessaire. Dans tous les cas, cela nécessite de créer une relation de confiance et de respect mutuel, fondée sur une écoute active, un rapport authentique et équilibré avec le.s Client.s.

Être coach d’équipe implique enfin d’être engagée dans un processus de développement et d’amélioration continue de ma pratique. Un coach est lui-même suivi par un “superviseur” qui lui permet de prendre ponctuellement de la hauteur sur son propre développement personnel et professionnel. Le métier de coach s’intègre dans un cadre éthique, régit par un code déontologique, protecteur pour les clients.

Pour en savoir plus, échanger avec nous sur vos équipes et vos enjeux, n’hésitez pas à nous contacter


* Intelligence collective, Kesako ?

Avez-vous déjà observé un essaim d’oiseaux, un ban de poissons ou une fourmilière ? Leur capacité à se coordonner est impressionnante.  L’être humain a aussi ses propres stratégies et qualités pour aboutir à une action en groupe efficace !

Il faut d’abord arriver à une entente, un accord entre les membres du groupe. Il existe une multitude de moyens d’y parvenir, et la plupart sont basés sur l’écoute et l’échange. Les idées se confrontent, évoluent et profitent d’un enrichissement significatif jusqu’à ce qu’elles puissent être effectivement réalisées par le groupe, en capitalisant sur l’engagement et la complémentarité des apports de chacun.

Au sein du groupe on peut exprimer son propre potentiel, se mettre en valeur. Chacun de nous a un double besoin d’appartenance au groupe et de reconnaissance par le groupe : l’individu est indissociable du groupe. L’intelligence collective apparaît au sein d’un groupe quand il s’oriente de façon bienveillante et efficace vers l’action. Chaque individu s’engage à sa façon en émettant des propositions là où pour lui elles font sens.

Deux éléments sont indispensables à l’action : la proximité et la connaissance mutuelle. Le coach d’équipe intervient alors comme facilitateur et catalyseur du déclenchement de l’action, en favorisant ces connexions et ces interactions.

http://Source : https://www.lescahiersdelinnovation.com/les-4-niveaux-d-intelligence-collective/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × un =